Délocalisation et Emploi

Sans entrer dans les détails de cette controverse qui opposa   Bartolomé de Las Casas  à  Juan Ginés de Sepúlveda  dans les années 1550, qui avait pour origine la justification des conquêtes Espagnoles en Amérique,  on peut se demander si les arguments utilisés à l’époque ne sont pas toujours valables… pour justifier les délocalisations.

justifier le profit

L’argument moral « les indiens ont-ils une âme, » pourrait aujourd’hui se dire « tous les hommes ont-ils les mêmes droits? ». On sait que la conclusion de l’époque, et qui nous semble combien évidente, tranche en faveur des Amerindiens. On devrait par analogie considérer que aujourd’hui tous les hommes ont un droit égal au travail et que donc rien ne justifie moralement la défense d’intérêts particuliers… Donc la délocalisation est « morale »…

Comme a l’époque, le fond du problème est économique. d’ailleurs le raccourci que l’on donne souvent comme conclusion a la controverse est bien: si les indiens ont une âme, les noirs eux n’en ont pas »… ce qui a justifié l’esclavage de ces derniers, sacrifiés sur l’autel du « développement économique ». (comprenez « l’enrichissement des conquistadores »).

Autrement exprimé, il faut un compromis entre la morale et le pouvoir des hommes. Ensuite la question est de savoir si le fléau de la balance penche vers la morale ou vers le pouvoir et l’argent, entre le bien commun et celui de quelque uns… 

On doit donc aujourd’hui poser plusieurs questions:

  • si la délocalisation est morale, est-ce vrai quelque soit le lieu géographique? ou autrement exprimé: est-il moral de délocaliser dans certains pays et pas dans d’autres?
  • sur quels critères doit on s’appuyer pour d’accorder ou refuser le droit de délocalisation? la nature du système politique, le degré d’urgence sanitaire…
  • comment au nom de la même morale peut on accepter les délocalisations et empêcher les travailleurs des pays concernés de venir travailler chez nous?

Notre civilisation avait fait un bon en avant avec la fin de l’esclavagisme et plus généralement la déclaration des droits de l’homme. Ne laissons pas la cupidité l’emporter sur la justice.

Laisser un commentaire